Accueil » Education » Comprendre son bouvier bernois

Comprendre son bouvier bernois

Le bouvier bernois à une santé fragile ! Une assurance peut lui sauver la vie ! Demandez votre devis en deux minutes, c’est gratuit et sans engagement !

Cliquez ici pour demander votre devis gratuit

Attachant et affectueux, le bouvier bernois adore parler avec ses propriétaires. Et son intelligence et sa finesse l’aident surtout à mettre en place de nouvelles formes de communications adaptées à l’homme. Et si vous appreniez à mieux comprendre le langage de votre boubou ?

Les aboiements

Si les canidés sauvages n’utilisent pas souvent l’aboiement, le chien domestique y fait appel pour communiquer avec l’homme. Suivant les races et l’âge du chien, vous pouvez donc reconnaitre différentes modulations vocales. Un bouvier bernois aboie donc pour avertir ses maitres d’une menace. Il utilise différents tons pour aider ses propriétaires à reconnaitre ce qu’il demande : commencer un jeu, se nourrir ou boire de l’eau.

langue-bouvier

Les glapissements

Caractéristique des chiots, le glapissement est une demande d’aide et souvent, les adultes y font recours lorsqu’ils sont en présence d’un danger.

Le kaï-kaï

Dès leur plus jeune âge, les chiens utilisent ces fameux « kaï-kaï » pour signaler une douleur. Littéralement, ces mots veulent dire « Aie, ça fait mal ». Par contre, les chiens adultes font kaï-kaï en signe de soumission totale ou lorsqu’ils ont vraiment très peur. Pour en revenir aux chiots, ils font également kaï-kaï lorsqu’ils rencontrent pour la première fois leur père, et ce, même si ce dernier ne leur a rien fait.

Les gémissements

Comme tous ses semblables, le bouvier s’exprime avec de longs gémissements étouffés lorsqu’il se sent mal psychologiquement. Pour avoir une idée de ce que cela donne, vous n’avez qu’à faire une visite en chenil où les chiens enfermés semblent vous supplier de les amener avec vous. Pour les chiens qui aboient très peu, le gémissement est aussi une forme de désaccord envers ses maîtres.

Les hurlements

Activité vocale sociale, le hurlement du chien a de nombreuses significations. Pour commencer, il s’agit du signal utilisé par un membre de la meute qui s’est perdu et qui est à la recherche de ses compagnons qui vont lui répondre en chœur. Vice-versa, la meute hurle pour appeler un dominant égaré. Les hurlements servent aussi à renforcer les liens dans la meute et pour les chiens domestiques, ceux qui sont classés en haut de l’échelle néoténique hurlent beaucoup, mais la plupart des chiens de compagnie n’utilisent plus ce type de langage. Et plus intéressant encore, les chiens domestiques hurlent désormais en réponse à des sons comme les sirènes, la musique, les cloches et les chants parce qu’ils ont tendance à les confondre avec les hurlements et les perçoivent comme un appel social.

Éternuements

Loin d’être un signe de rhume, l’éternuement chez le chien est une sorte de souffle d’avertissement. Chez le bouvier bernois, cela est comparable à un aboiement à gueule fermée qu’il utilise pour signaler un cas suspect.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*